Les origines du viager

Le viager est en France une vieille institution héritée de l’Ancien Régime.

En 1746, le mathématicien Antoine Deyparcieux l’étudie dans son Essai sur Les Probabilités de la Vie Humaine, ouvrage fondateur dans les métiers de l’Assurance-Vie et qui est resté tout au long du XIX e siècle la référence principale.

Tout au long du XIXe siècle, la vente viagère est un substitut bien connu à la relative absence de systèmes de retraite. Elle permet aux séniors d’échapper à la paupérisation tout en aidant les jeunes générations à accéder à la propriété de manière échelonnée dans le temps.

Après une carrière glorieuse au XIXe siècle, la vente viagère est peu à peu tombée en désuétude mais aujourd'hui, le viager revient en force, et c’est en vérité un marché en plein boom que l’on observe.